24/12/2012

Rimètadjes è walon / Comparaisons wallonnes (J. Defrecheux)

 

DJÂSER

(parler)

580 Djâser come on vî, come on vî mohon.
litt. Parler comme un vieux, comme un vieux moineau.
Parler comme un sage.

 

DJÂSER

(parler)

581 I djâse co mî qu' on tch'vâ, qu' a portant 'ne bin grande gueûye.

litt. Il parle mieux qu'un cheval lequel a cependant la bouche bien grande.

Ce qu'il dit vaut mieux par la forme que par le fond.

Comparaison ironique. Le wallon feint de croire que la valeur des arguments doit correspondre à la grandeur de la bouche.

 

DJÂSER

(parler)

582 Djâser come in-èfant.

 litt. Parler comme un enfant.

Tenir des discours puérils, des conversations banales. Parler sans réfléchir, sans comprendre la portée de ce que l'on dit. — Commettre des indiscrétions en parlant.

Djâser tchitchâ come lès-èfants. Zézayer.

 

DJÂSER

(parler)

583 Djâser come in-èstoûrdi.

litt. Parler comme un étourdi. Comme ine ènnocin, comme un sot. Comme ine homme sô, comme un homme ivre. Comme on sot, comme un fou. Gomme on Joigne, comme un imbécile. Comme ine bièsse, comme une bête. Comme ine hervette, comme une péronnelle. Comme ine bouhale, comme une pécore. Comme on pagant, comme un pacant. Parler à tort et à travers, déraisonner. C. F. Parler comme un étourdi. (Acad.)

 

DJÂSER

(parler)

584 Djâser come on hatcha.

litt. Parler comme un caqueteur.

Come on parokèt, comme un perroquet.

Come ine aguèce, comme une pie.

C. F. Jaser comme une pie, comme une pie borgne. (Acad.)

Jaser comme un merle. (Acad.)

Bavarde comme une pie. (Acad.)

Parler comme un perroquet. (Acad.)

(Lille) Ch' èst eune langue d' agache, i n' décèsse jamaîs d' parler.

 

DJÂSER

(parler)

585 Djâser come on fiake.

litt. Parler comme un fiacre.

Come ine pantoufe, comme une pantoufle.

Come Pwatié, comme Poitié.

Come Djîsèyasse, comme Djîsèyasse

Parler au hasard, battre la campagne, déraisonner.

Peut-être faudrait-il écrire : six et as.

C. F. Parler comme un fiacre. (Acad.)

Raisonner comme une pantoufle. (Acad.)

Raisonner comme un coffre. (Acad.)

(Rouchi) Té d'vise come papa qui n' a qu' un euy. (œil)

 

DJÂSER

(parler)

586 Djâser come ine harèdjerèsse.
C. F. Parler comme une harengère. (Acad.)

Etre mal embouché.

 

DJÂSER

(parler)

587 Djâser come on mânèt, come on pourcê.
litt. Parler comme un grossier, comme un cochon.
Dire, tenir des propos, des paroles obscènes.

 

DJÂSER

(parler)

588 Djâser d' ine saqwè come in-aveûle dès coleûrs.

C. F. Parler d'une chose comme un aveugle de couleurs. (Acad.) Parler de choses dont on n'a aucune connaissance.

 

DJÂSER

(parler)

589 Djâser francès come ine vatche èspagnole.

G. F. Parler français comme une vache espagnole. (Acad.)

 

JENNE.

 

(jaune)

590 Djène come di l' ôr.
litt. Jaune comme de l'or.
Come on fi d' ôr, comme un fil d'or.
Come on filèt d' ôr, comme un filet d'or.
Come ine pèce d' ôr, comme une pièce d'or.
Come dè keûve, comme du cuivre.
Come de mèkin, comme de l'ocre.

Come dè sofran, comme du safran.

Come on limon, comme un limon.

Come on citron, comme un citron.

Come ine peûre di cwin, comme une poire de coing.

Come ine rècène, comme une carotte.

Come dè stron, comme un étron.

C. F. Être jaune comme un coing, comme un citron, comme souci, comme safran, comme du safran. (Acad.)

Être jaune comme cire. (Acad.)

Jaune comme de l'or, comme de l'ocre. (Acad.)

(Namur) Djane come one pwâre di cwin.

 

JÉSUS

 

(Jésus)

591 Èsse come mamé Jésus. (B.)

litt. Être comme le bien-aimé Jésus.

Etre inoffensif, simple, bon.

 

DJEÛ

 

(jeu)

592 C' èst come on djeû.

litt. C'est comme un jeu.

Se dit 1 d'une chose qu'on fait facilement ;

2 d'un événement fâcheux et imprévu ;

3 d'enfants, de personnes qui retombent sans cesse dans les mêmes fautes.

 

DJEÛ

 

(jeu)

593 Toumer â djeû come Califîce à tchin.
litt. Tomber au jeu comme Califîce à chien.

Ne pas réussir au jeu.

 

DjÔNE

(jeune)

594 Èsse come on djône.
litt. Être comme un jeune.

Se dit d'une personne d'un certain âge qui est en bonne santé ou qui se fait remarquer par son humeur joviale, par la vivacité, la légèreté de sa démarche ou par le bon goût et la fraîcheur de sa toilette.

 

DJOTE

 

(chou)

595 C' èst come dè l' djote ristchâfèye, come dè l' djote sins sé.

litt. C'est comme du chou réchauffé, comme du chou sans sel.

 

DJOÛ

(jour)

596 C' èst come li djoû èt l' nut'.
litt. C'est comme le jour et la nuit.

C. F. Ces deux choses sont différentes comme le jour et la nuit. (Acad.)

C'est le jour et la nuit. (Acad.)

 

DJOUPER

(crier fort)

597 Djouper come lès feumes d' à l' hale. (C )
litt. Crier fort comme les femmes de la halle.

 

DJOWER

(jouer)

598 Djower come ine masète.

litt. Jouer comme une mazette.

Come on savtî, comme un savetier.

Come on djoweû d' tape-cou, comme un joueur de trappe de cave.

Les enfants du peuple aiment à jouer aux cartes dans la rue. On les voit ordinairement assis sur quelque trappe de cave, dite tape-cou, ils y jouent aussi mal que bruyamment. De là, l'épithète de djoweû d' tape-cou donnée à ceux qui font des fautes au jeu ou qui crient fort pour soutenir leur manière de jouer.

G. F. Jouer comme une mazette.

Djower come dès-èfants.

litt. Jouer comme des enfants.

Batifoler, rire comme des enfants. — Jouer sans enjeu, sans que la partie soit intéressée.

 

DJOWEÛ

(joueur)

599 (Lille) Ch' èst come lès jueûs d' violon,

I n' i a pwint pîre qu' à s' mason.

litt. C'est comme les joueurs de violon, / Il n'y a rien de pire dans sa maison.

 

DJOYEÛS

(joyeux)

600 Djoyeûs come on pîsson, come on violon.

litt. Joyeux comme un pinson, comme un violon.

C. F. Être gai comme un pinson, comme pinson. (Acad.)

(Namur) C' è-st-on pinson dins one sôciété. (société d'amateurs de chant de pinson)

(Mons) Gaî come in pinson.

(Lille-Douai-St-Quentin.) Gaî come un pinchon.

 

DJWIF

 

(juif)

601 (Ardenne) Djwif come on crahelî.

Crahelî. Homme dont le métier consiste à aller vendre de porte en porte, du blé,des pommes, etc., qu'il transporte à dos de cheval. On dit : djwif come on crahelî, parce qu'ils ont la réputation de dupeurs.

(A. Body, Vocab. des Agriculteurs.)

 

DJURER

 

(jurer)

602 Djurer come on payin.

litt. Jurer comme un païen.

Come on possédé, comme un possédé.

Come on crahelî, comme un blatier.

Come on pwèrte-âs-sètchs, comme un portefaix.

Come on tchèron qu' èst stantchî, comme un charretier embourbé.

C. F. Jurer comme un charretier embourbé, ou simplement, comme un charretier. (Acad.)

Jurer comme un païen. (Acad.)

Jurer comme un templier.

 

DJUSSE

 

(juste)

603 Djusse come ine djusse.
litt. Juste comme une cruche.

Jeu de mots. — On ajoute souvent :  èt  rond come on posson.

 

DJUSSE

 

(juste)

604 Djusse come di l' ôr.
litt. Juste comme de l'or.

Come l' ôr è l' balance, comme l'or (pesé) dans la balance.

Come l' ôr èt l' balance, comme l'or et la balance.

C. F. Juste comme de l'or. (Acad.)

(Charleroi) Jusse come èl balance.

 

DJUSSE

(juste)

605 Djusse come li BoanDiu (G.), come li Mwèrt.
litt. Juste comme le Bon Dieu, comme la Mort.

(Voyez : Bailleux. Ine vèye fâve da  m' grand-mére.)

 

DJUSSE

(juste)

606 Djusse èt cwâré come ine flûte.
C. F. Juste et carré comme une flûte.
(Rouchi) Ch' èst jusse, câré come eune flûte.

 

DJUSSE

(juste)

606 Djusse come on pot d' cink pintes.
litt. Juste comme un pot de cinq pintes.

Se dit d'une chose qui n'est pas juste. (Rouchi.) Jusse comme on pot d'chon pintes.

 

KÈY

 

(tomber, chuter)

608 (Mons) Kèy come eune cuvèle èsclisse.

Se ruiner, s'abîmer tout à coup.

Kèy èsclisse se dit d'un tonneau, d'un cuvier que la séche­resse fait tomber en morceaux.

 

KEÛ

 

(immobile, coi)

609 Reûd come on rin.nâ.
litt. Immobile comme une borne.

 

KITCHÈSSÎ

 

(pourchasser)

610 Kitchèssî come on voleûr. (B.)
litt. Pourchasser comme un voleur.

 

KIHATCHÎ

(hacher)                                                             

611 Kihatchî come tchâr di sâcisse.

litt. Hacher comme chair à saucisse

Au propre. Mettre en pièces, hacher par morceaux.

Au figuré. Parler mal de quelqu'un, sans l'épargner en quoi que ce soit.

Prov. Hacher menu comme chair à pâté. (Acad.)

(Lille) Larder come deu l' chaîr à pâté.

 

KIHAGNÎ

(mordre)

612 S' kihagnî come dès tchins, come tchin èt tchèt.

litt. Se mordre comme des chiens, comme chien et chat. Se diffamer, s'injurier, se déchirer à belles dents.

 

KIHIYÎ

(déchiré)

613 Kihiyî come on bribeû.

litt. Déchiré comme un mendiant.

C. F. En lambeaux comme un misérable.

 

KIHOÛTRI

 

(SI _) (se vautrer)

614 Si k'hoûtri come on pourcê.

litt. Se vautrer comme un porc.

Se vautrer, se traîner par terre comme le font les enfants.

(Huy) S' kihoûdri come on mâssi pourcia. (A.)

(Rouchi) I s' épagnote come un pourchau dans l' puriau.

KIHUSTINÉ, KIJETTÉ, KITÂPÉ.

 

KIHUSTINER

KIDJÈTER

KITAPER

(maltraiter)

615 Kihustiné, kidjèté, kitapé  come l'èfant d' l' ôte. (G.)

litt. Maltraité comme l'enfant de l'autre.

Allusion aux mauvais traitements qu'on n'a que trop sou­vent à déplorer de la part de l'un des conjoints pour les enfants appartenant à l'autre époux. A rapprocher de : Deûr come on påråsse (beau-père, parâtre),  come ine måråsse (blle-mère, marâtre).

 

KIMAGNÎ (SI _)

 

 (se ronger)

616 Si k'magnî come on tchin. (A.)
litt. Se ronger comme un chien.

Se morfondre. Ronger son frein. Etre mécontent et n'oser le faire voir. Désirer se venger d'une personne, et en attendre l'occasion avec impatience.

 

KIMANDER

 

(commander)

617 Kimander 'ne saquî come on tchin.
litt. Commander à quelqu'un comme à un chien.
Commander brutalement, durement, à la baguette.

 

KINOHE

 

(connaître)

618  Djè l' kinohe come mès potches, comme si dj' l' aveû faît.

litt. Je le connais comme mes poches, comme si je l'avais fait.

Je le connais très bien. — Se dit presque toujours en mau­vaise part.

 

KINOHE

 

(connaître)

619  Èsse kinohou come Baraba's à l' passion.

litt. Être connu comme Barabbas à la passion.

Avoir une mauvaise réputation

 

KINOHE

 

(connaître)

620 Èsse kinohou come on mâva patâr.
litt. Être connu comme un mauvais sou.
(Namur) Ièsse connu come on mwaîs patâr.

C.  F. Être décrié comme de la fausse monnaie, comme la fausse monnaie, comme fausse monnaie. (Acad.)

Avoir une très mauvaise réputation.

 

KINOHE

 

(connaître)

621 Èsse kinohou come li blanc leûp, come li gris leûp.

litt. Être connu comme le loup blanc, comme le loup gris.

C. F. Être connu comme le loup blanc. (Acad.)

Décrié comme le loup blanc.

(Lille) Il èst conu come 'l loup blanc.

(Famenne) Conu come dès blancs mochons.

 

KINOHE

 

(connaître)

622 Kinohe sès candes, come Marèye â vinaîgue.
litt. Connaître ses chalands, comme Marie la vinaigrière.

Come Marèye â lècê, comme Marie la marchande de lait.

Come Marèye à l' canèle, comme Marie la marchande de cannelle.

Come Jacques â golzâ, comme Jacques le marchand de chaussons.

Ne pas se laisser tromper par le premier venu.

Savoir à qui l'on a affaire.

 

KITAPER (SI _)

(se démener)

623 I s' kitape come on hène di clitche, come s' il aléve fé totes lès bèyes, come s' il aléve bouhî tot djus.

litt. Il se démène comme un pêne de serrure, comme s'il allait abattre toutes les quilles, comme s'il allait renverser tout.

Se croire très important, faire beaucoup de bruit et peu de besogne.

 

KITAPER

KIDJÈTER

KITOÛRNER

(SI _)

 (se débatre, se remuer, se tortiller)

624 Si k'taper,si k'djèter, si k'toûrner.
litt. Se débattre, se remuer, se tortiller.
Come ine anwèye, comme une anguille.
Come ine colowe, comme une couleuvre.
Come on d'zî, comme un lézard.
Come on viér, comme un ver.

Come on viér di farène, comme un ver de farine.

Come in-âgne qu a on pégne è trau dè cou, comme un âne qui a une tête de chardon dans le derrière.

Come si on-aveût des wèsses è cou, comme si l'on avait des y guêpes dans le derrière.

Être plein de vivacité, de souplesse, de pétulance.

(Lille) I fertîye come un viér.

(Rouchi) I s' tortène come on viér.

Kitapant come on fîvreûs. (C.)

litt. Remuant comme un fiévreux.

 

KIVOYÎ

 

(envoyer d'un enroit à l' autre)

625 Èsse kivoyî come à 1' passion, d' Hérôde à
Pilâte.

litt. Être renvoyé comme à la passion, d'Hérode à Pilate.

Èsse kivoyî come li prumî d' avri.

litt. Être envoyé d'un lieu dans un autre comme le premier avril. (sic)

 

COYEÛTE

 

(toron de laine)

626 (Verviers) Èsse come ine coyeûte.
litt. Être comme un toron de laine.

Se dit d'une personne svelte, leste, ingambe.

 

CRAMER

 

(mousser)

627 Cramer come dè lècê.

litt. Mousser comme du lait.

Mousser fortement. — Se dit surtout de la bière nouvelle.

 

CWAYE

 

(caille)

628 C' èst come li cwaye, qwite po qwite.

litt. C'est comme la caille, quitte pour quitte. C'est-à-dire : je t'ai traité comme tu m'as traité, nous sommes quittes. — Allusion au cri de la caille.

 

LÂDJE

 

(large)

629 Lâdje come on vantrin.

litt. Large comme un tablier.

Come ine mantche di tch'mîhe, comme une manche de chemise.

Come on sètch à l' tchâr, comme un sac à chair (une che­mise).

Come on cou d' tchapê, comme un fond de chapeau.

Come ine banse, ine grîse banse, comme une manne, une manne grise.

Lâdje come ine min, large comme la main.

 

LÂDJE

(large)

630 Il a l' consyince pus lâdje qui lès spales.

litt. Il a la conscience plus large que les épaules.

C. F. Il a la conscience large comme la manche d'un cordelier.

 

LAÎD

 

(laid)

631 Ossi laîd qu' on piou.

litt. Aussi laid qu'un pou.

Qu' on mârticot, qu'un singe.

Qu' on crapaud, qu'un crapaud.

Qu' on spaweta, qu'un épouvantail.

Qui l' pètchî, que le péché.

Qui 1' pètchî mortèl, que le péché mortel.

Qui l' djoû qu' a tant ploû, que le jour où il a tant plu.

Qui l' Mwèrt, que la Mort.

Qui l' date dè 1' mwèrt, que la date (le jour) de la mort.

Qui l' atomèye dè 1' Mwèrt, que le squelette de la Mort.

Qu' on spér, qu'un spectre.

Qui l' diâle, que le diable.

Qui l' diâle qui r'vint d' à l' Djîse, que le diable qui revient de la veillée (du Sabbat).

Qu' Tchâwî, que Châwî.

Qu' sint Mâcrawe, que saint Macaire.

Qu' po pinde, que pour pendre.

Être laid, très laid. — Être d'une maigreur affreuse.

C. F. Laid comme un pou. (Acad.)

La;d comme le péché. (Acad.)

Laide comme un démon. (Acad.)

Laid comme un crapaud. (Acad.)

Laid comme une chenille. (Acad.)

Laid comme un magot. (Acad.)

Laid comme un marmot. (Acad.)

(Mons) Laîd come in wink.(mot injurieux, d'origine inconnue)

(Rouchi) Il est léd come 'l péché.

(Lille) Laîd come 'l péché.

 

LAÎD

(laid)

632 Laîd come sint Djîle l' èwaré. (A.)
litt. Laid comme saint Gilles l'étonné.

Etre laid. Avoir de grands yeux peu expressifs.—Se dit aussi de quelqu'un qui a la figure couverte de cicatrices, de coutures, ou qui a des attaques nerveuses.

 

LAÎD

(laid)

633 Laîde come ine mahote. (B.)
litt. Laide comme un buste en carton.

Se dit d'une personne tort laide.

 

LAU.

 

(laisser)

634 On l' laît là come on tchin.
litt. On le laisse là comme un chien.

C. F. On le laisse comme un chien. (Acad.)

 

LIN.NE

 

(laine)

635 Dè l' lin.ne come ine sôye.
LITT. De la laine comme une soie.

De la laine très douce, très soyeuse.

 

LÂME

 

(larme)

636 Dès lâmes come dès peûs.

litt. Des larmes (grosses) comme des pois.

(Namur) Dès lârmes come des pwès.

(Lille) Braîre dès larmes come des pos.

 

LÄVÈTE

 

(lavette)

637 Èsse come ine lavète, come on mouyî laverê.

litt. Être comme une lavette, comme une lavette mouillée.

Se dit d'une  personne extrêmement faible de corps ou de caractère.

E. F. C'est un linge mouillé. (Acad.)

Etre mou comme une lavette.

(Charleroi) Flauwe come ène vîye lavète.

 

LÈDJÎR

 

(léger)

638 Lèdjîr come ine pleume.

litt. Léger comme une plume.

Come ine ouhê, comme un oiseau.

Come li vint, comme le vent.

C. F. Léger comme une plume, comme l'air. (Acad.)

(Charleroi) Lèsse come li vint.

 

LÈDJÎR

 

(léger)

639 Lèdjîr come l' ouhê d' sint Luc.

litt. Léger comme l'oiseau de saint Luc.

Come ine vatche di plonk, comme une vache de plomb.

C. F. Léger comme l'oiseau de saint Luc.

Lourd comme un bœuf. (Acad.)

(Rouchi) Subtil come l' osiau sint Luc qu' on-apèle bué.

 

LÈDJÎR

 

(léger)

640 Lèdjîre come ine havroûle, come ine sitamène. (C.)

litt. Légère comme un filet, comme de l'étamine.

S'applique aux étoffes tissées trop légèrement.

 

LÈPE

 

(lèvre)

641 Avu des lèpes come des bwèrds di crameû.

litt. Avoir des lèvres comme des bords de terrine.

Se dit de lèvres très épaisses.

 

LÈPERÊ

 

(lippe)

642 Fé on lèperê come mi pôce.

litt. Faire une lippe comme mon pouce.

Faire la moue, rechigner, bouder.

 

LÎRE

 

(lire)

643 I lît come in-avocat.
litt. Il lit comme un avocat.

I lît çoula comme on papî d' musike.

litt. Il lit cela comme un papier de musique.

Lire très couramment, avec expression, d'une manière intel­ligente.

 

LÈSSE

 

(souple)

644 Lèsse comme on nâlî.

litt. Souple comme un cordon de soulier.

 

LÉT

 

(lit)

645 (Huy) On lét come ine fougneûre. (A.)
Un lit en désordre, malpropre.

 

LEUNE

 

(lune)

646 Ine leune come on mureû.

litt. Une lune comme un miroir.

Se dit lorsque la lune brille dans tout son éclat.

 

 

Les commentaires sont fermés.