24/12/2012

Rimètadjes è walon / Comparaisons wallonnes (J. Defrecheux)

ABATE

 

(abattre)

1  S' abate come in-èfant, come ine feume.

litt. S'abattre comme un enfant, comme une femme.

Se décourager. Perdre courage.

 

ABÎMER

 

(abîmer)

2  S' abîmer come on pourcê.

litt. S'abîmer comme un pourceau.

Se salir.

 

ABLÈTE

 

(ablette)

3 Èsse comme ine ablète. (B.)

litt. Etre comme une ablette.

Sans force, sans courage.

 

ABROKÎ

 

(s'élancer)

4 Abrokî come on tchin foû di s' trau.

litt. S'élancer comme un chien hors de son trou.

var. Abrokî come on pièrdou.

... comme un perdu.

 

ACÂBLÉ

(accablé)

5 Acâblé come on misèrâbe, come on mâleûreûs.

litt. Accablé comme un misérable, comme un malheureux.

C. F. Accablé comme un misérable. (Acad.)

 

ACLÈVÉ

 

(élevé)

6 Aclèvé come on payisan. (G.)

litt. Élevé comme un paysan.

 

ACLÈVÉ

 

(élevé)

7 Aclèvé come ine biesse, come on pourcê.

litt. Elevé comme une bête, comme un pourceau.

 

ACLÈVÉ

 

(élevé)

8 Aclèvé come divins dè l' wate, come divins 'ne bwète.

litt. Elevé comme dans de l'ouate, comme dans une boîte. Elevé avec de grandes précautions.

 

ACOÛKΠ

(S' _)

 

(accoucher)

9 S' acoûkî come ine robète. (G.)

litt. Accoucher comme une lapine.

C. F. Accoucher comme une hase.

 

ACOMPTER

 

(acompter)

10 On n' l' acompte nin pus qu' on tchin.

litt. On ne l'estime pas plus qu'un chien.

 

ADON

 

(alors)

11  Adon come adon.

G. F. Alors comme alors. (Acad.)

 

ADRÈT'

(adroit)

12  Adrèt' come on mârticot.

G. F. Adroit comme un singe. (Acad.)

 

ADRÈT'

(adroit)

13  Adrèt' come on pourcê di s' quowe (iro­nique).

litt. Adroit comme un pourceau de sa queue.

C. F. Adroit de ses mains comme une vache de sa queue.

(Lille) Il èst adrwat dè s' min come un pourchau dè s' queûe.

 

AFAMÉ

 

(affamé)

14 Afamé come on leûp foû dè bwès. (C.)

litt. Affamé comme un loup hors du bois.

C. F. Affamé comme un loup.

P. F. La faim chasse le loup du bois.

 

AFAMÉ

 

(affamé)

15  Afamé comme on moûrt-di-fwin. (G.)

litt. Affamé comme un meurt de faim.

 

AFILÉ

 

(affilé)

16  Afilé come on rèseû.

litt. Affilé comme un rasoir. — Bien aiguisé.

 

AFRONTÉ

 

(effronté)

17 Afronté come on pârvinou, come on pindârd.

litt. Effronté comme un parvenu, comme un pendard.

C. F. Insolent comme un parvenu.

 

AFRONTÉ

 

(effronté)

18 Afrontèye come ine qwate-pèce. (G.)

litt. Effrontée comme un lézard.

(Charleroi.) Afrontéye come ène vindeûse dè makéye, come ène putin.

 

ADJI

 

(agir)

19  Adji ou s' compôrter

Come ine djin: come une personne.

Avec prudence, réflexion.

Come ine bièsse: comme une bête.

Sans réflexion.

Come on pourcê: comme un pourceau.

Salement.

Come in-ome: comme un homme.

Avec force, éner­gie, courage.

Come in-èfant:  comme un enfant.

Avec  faiblesse, mollesse.

 

ÅGNE

 

(âne)

20 Èsse come lès-ågnes, avu sès makèts. (B.)

litt. Etre comme les ânes, avoir ses caprices.

G. F. Fantasque comme la mule du Pape.

 

ÅGNE

 

(âne)

21 Il èst come l' ågne da Nosse Signeûr.

litt. Il est comme l'âne de Notre Seigneur.

Il n'est qu'un âne.

 

ÅHE

 

(aise)

22 Avu sès-åhes come on tchèt d'vins on grusalî.

litt. Avoir ses aises comme un chat dans un groseiller.

J. F. Il est à l'aise commu un cheval dans une boutique de porcelaine.

 

ÅHE

 

(aise)

23  À l' åhe come li cou è l' êwe. (G.)

litt. A l'aise comme le cul dans l'eau.

 

ÅHE

 

(aise)

24 (Mons) Il èst à s'n-aîse come in pourciau dins-n-in sac.

lîtt. Il est à son aise comme un pourceau dans un sac.

 

ÅHÈYE

 

(facile)

25 Åhèye come dè djonde lès deûs mins, come dè mète li min so s' tièsse.

litt. Aisé (facile) comme de joindre les deux mains, comme de mettre la main sur sa tête (porter la main à la tête).

 

AHÈSSÅVE

 

(utile)

26 Ahèssåve come on tire-bote, come ine låsse à l' sitofe. (C.)

litt. Utile comme un tire-botte, comme une boîte à l'ama­dou (briquet).

N. B. Cette dernière comparaison est à peu près oubliée, le briquet étant du reste un instrument hors d'usage. Aussi dit-on : Abandenêye come ine låsse à l 'sitofe (G.), abandonnée comme un vieux briquet.

 

IN.MER

 

(aimer)

27 In.mer come on pére, come ine mére.

litt. Aimer comme un père, comme une mère.

Aimer d'un amour paternel ou d'un amour filial, comme un père aime ses enfants ou comme un enfant airne ses père et mère.

 

IN.MER

 

(aimer)

28 In.mer come on fré, come ine soûr; s' in.mer come fré èt soûr; s' in.mer come deûs frés, come deûs soûrs.

litt. Aimer comme un frère,commeune sœur; s'aimer comme frère et sœur ; s'aimer comme deux frères, comme deux sœurs.

S'aimer d'un amour fraternel, en parlant de personnes de sexe différent. S'aimer, vivre fraternellement, dans une grande fraternité, en parlant de personnes de même sexe.

 

IN.MER

 

(aimer)

29 In.mer come on sot, s' in.mer come deûs sots.

litt. Aimer comme un fou, s'aimer comme deux fous.

Aimer éperdûment. Etre éperdu d'amour.

 

IN.MER

 

(aimer)

30 In.mer come l' ouy dè l' tièsse, come sès deûs-ouys, come sès-ouys, come li djoû.

litt. Aimer comme l'œil de la tête, comme ses deux yeux, comme ses yeux, comme le jour.

C. F. Aimer quelqu'un comme ses yeux, plus que ses yeux, comme la prunelle de ses yeux. (Acad.)

 

IN.MER

 

(aimer)

31 In.mer come sès p'tits boyês.

litt. Aimer comme ses petits boyaux.

 

IN.MER

 

(aimer)

32 In.mer 'ne saqwè come on tchin lès côps d' bordon ou d' baston.

C. F. Aimer une chose comme les chiens aiment les coups de bâton.

 

ÊWE

 

(eau)

33 C' èst come l' êwe èt l' feû.

C. F. C'est comme l'eau et le feu.

 

ÊWE

 

(eau)

34 Èsse come l' êwe, n' avu nole coleûr.

litt. Etre comme l'eau, n'avoir nulle couleur.

 

ÊWE

 

(eau)

35 Fé come l' êwe, prinde tot wice qu' on passe. (B.)

litt. Faire comme l'eau, prendre partout où l'on passe.

 

ÊWE

 

(eau)

36 C' èst come ine gote d' êwe è Moûse, è l' mér.

litt. C'est comme une goutte d'eau dans la Meuse, dans la mer.

 

ACWATI

 

(accroupi)

37 Acwati comme ine cwaye. (B.)

litt. Accroupi comme une caille.

 

 ALER

 

(aller)

38  Aler (pour exprimer la vitesse, la rapidité, la légèreté à la course).

1° Aler come li vint ou reûd come li vint, come si l' vint l' èpwèrtéve ou l' tchèssîve.

litt. Aller comme le vent ou rapide comme le vent, comme si le vent l'emportait ou le chassait (le balayait).

C. F. Il va comme le vent, plus vite que le vent. (Acad.)

(Charleroi) Aler come in vas-se-foû.

 

2° Aller fort vite et droit.

Aler come ine flitche, aller comme une flèche.

Aler dreût come ine flitche, droit comme une flèche.

Aler come on traît d' årbalète, comme un trait d'arbalète.

Aler dreût come on traît d' årbalète, droit comme un trait d'arbalète.

Aler come ine bale, comme une balle.

Aler reûd come ine bale, rapide comme une balle.

C. F. Aller comme un trait d'arbalète, plus vite qu'un trait. (Acad.) — Partir, s'élancer comme une flèche.

 

3° Dans les expressions suivantes, aler s'emploie au propre pour marquer la rapidité; au figuré, en parlant de personnes qu'on raille et qui se fâchent, ne souffrant pas la plaisanterie.

Aler comme ine bizawe, come on tournê (B.), come on campinaîre, come on molin â vint (A.).

litt. Aller comme un sabot, une toupie, un moulin à vent.

 

4° Aler come on vê qui bise.

litt. Aller comme un veau qui drille.

Se dit d'une marche précipitée, capricieuse, fantasque.

 

5° Aler come on peûs è s' pot.                     

litt. Aller comme un pois en pot.                 

G. F. Aller et venir comme un pois en pot. (Acad.)

Faire beaucoup d'allées et de venues.

(Charleroi) Aler come ène vîye chavète.

 

6° Aler : marcher rapidement, sans difficulté ni retard, en parlant d'une affaire.

Aler come ine fisêye, aller comme une fusée.                   

Aler come so des rôlètes, aller comme sur des roulettes.  

Aler come on coron d' sôye, aller comme un bout de soie.

Aler come ine lète à l' posse, aller comme une lettre à la    poste.

C. F. Cela va comme sur des roulettes. (Acad.)

 

7° Aler : en parlant d'une affaire dont la conduite est négli­gée.

Çoula va come i pout, comme il peut.

Çoula va come i vout, comme il veut.

Çoula va come li bon Diu vout, comme le bon Dieu veut.

Çoula va come i plaît-st-à Diu.

C. F. Cela va comme il plaît à Dieu. (Acad.)

 

8° Aler : en parlant de vêtements fort justes à celui qui les porte.

Aler come pondou, aller comme peint.

Aler come ine tchâsse di sôye, aller comme un bas de soie,

Aler come on want, aller comme un gant.

Aler come ine pê d' anwèye (1), aller comme une  peau d'anguille.

C. F. Cet habit lui va comme de cire. (Acad.)

C. F. Cela lui va comme un bas de soie. (Acad.)

 

(1) On ajoute souvent : so 'ne canabûse.

 

9° Aler : en parlant de choses qui choquent l'harmonie.

Aler come on pogn so in-oûy.

litt. Aller comme un poing sur un œil.

C. F. Cela cadre comme un poing avec l'œil.

Aler come on flokèt so 'ne trôye.

litt. Aller comme un nœud de ruban sur une truie.

Aler come ine monte divins 'ne caîsse d' ôrlodje.

litt. Aller comme une montre dans une caisse d'horloge.

 

10° Aler come li timps: on djoû bin, on djoû må.

litt. Aller comme le temps : un jour bien, un jour mal.

(Mons)Ça va, ça vît come èl cu d' in vieu g'vau.

Il y a des alternatives de bien, de mal, de froid, de chaud.

 

11° Çoula 'nnè va come dè l' hite è l' corante êwe.

litt. Cela s'en va comme une diarrhée dans l'eau courante.

Se dit surtout aux prodigues, en parlant de l'argent.

 

12° Aler : agir comme un inconsidéré, sans réflexion.

Ènnè va come on sot, sins pinser d'pus lon.

litt. (Il) s'en va comme un sot, sans réfléchir.

(Rouchi) Il va come un-avèrlu.

 

ALOUMÎRE

 

(éclair)

39 C' èst come on côp d' aloumîre.

litt. C'est comme un coup d'éclair.

C. F. Prompt, rapide  comme  un éclair, comme  l'éclair.

Passer comme l'éclair. (Acad.)

 

ÅMAYE

(génisse)

40 Èsse come ine åmaye. (B.)

litt. Etre comme une génisse.

Etre fort bien portant et amoureux. Se dit surtout des filles.

 

ÂME

(âme)

41 Èsse come ine âme è pon.ne, come ine âme dânêye.

litt. Etre comme une âme en peine, comme une âme dam­née.

C. F. Il est comme une âme en peine. (Acad.)

 

ÂME

(âme)

42 I n' a nin pus d' âme qu' ine poye.

litt. Il n'a pas plus de courage qu'une poule.

 

AMÉR

(amer)

43  Amér come ine hågne di djèye. (C.)

litt. Amer comme le brou de la noix.

(Rouchi) Amér come dè l' swîe.

C. F. Amer comme de l'aloès, comme suie, comme chi­cotin. (Acad.)

 

AMISTÅVE

 

(aimable)

44  Amiståve come ine pwète di prîhon.

litt. Aimable comme une porte de prison.

C. F. Gracieux comme une porte de prison.

(Mons) Il èst agréâbe come ène porte dè prîson.

(Picardie) Gaî come èl porte d' ène prison.

Var. Grossîr come ine pwète di prîhon.

 

AMOÛR

 

(amour)

45 Come po l 'amoûr di Diu.

J. F. Comme pour l'amour de Dieu. (Acad.)

 

AMOUREÛS

 

(amoureuse)

46 Amoureûse comme ine cate.

C. F. Amoureuse comme une chatte. (Acad.)

(Lille) Amoureûse come un cat.

 

AMOUREÛS

(amoureux)

47 Amoureûs come ine pètêye crompîre. (C.)

litt. Amoureux comme une pomme de terre grillée.

Se dit en parlant d'un homme que l'âge ou les infirmités ont rendu insensible au plus doux des sentiments. L'on dit aussi : comme ine pôteie crompîre de joû di d'vant.

 

AMPRÔYE

 

(lamproie)

48 Èsse come ine amprôye. (B.)

litt. Etre comme une lamproie. Se dit d'une femme sale et légère.

 

AMÛSER

 

(amuser)

49 Amûsant come li plêve. (G.)

litt. Amusant comme la pluie.

C. F. Triste, ennuyeux comme la pluie.

 

AMÛSER

(amuser)

50 S' amûser come on p'tit bon Diu, come des binhureûs.

litt. S'amuser comme un petit bon Dieu, comme des bien­heureux.

G. F. S'amuser comme un Dieu. (Acad.)

 

 

(amuser)

51 S' amûser come in-èfant.

litt. S'amuser comme un enfant.

Parfois l'on ajoute : avou deux fistou mettou es creux.

Avec deux fétus de paille mis en croix.

C. F. Badiner comme un enfant.  (Acad.)

 

AMÛSER

(amuser)

52  S' amûser come des arèdjîs.

litt. S'amuser comme des enragés.

Faire beaucoup de bruit, de vacarme en s'amusant.

 

AMÛSER

(amuser)

53 S' amûser come ine crosse di pan podrî 'ne årmå.

litt. S'amuser comme une croûte de pain derrière  une armoire.

C. F. S'amuser comme une croûte de pain derrière une malle. (Mons) S'amuser comme ein cantieau derrière in malle. (Condroz) S'amuser comme on loum'çon d'vin de l'farine.

 

ANDJE

 

(ange)

54 Fé 'ne saqwè come in-andje.

litt. Faire quelque chose comme un ange.

C. F. Comme un ange. (Acad.)

 

ANGLÈS

 

(anglais)

55 On direût 'n-anglès pité foû d' on manèdje.

litt. On dirait un anglais chassé à coups de pied hors d'un manège.

Se dit d'un homme à la mise excentrique.

 

ANOYEÛS

 

(triste)

56 Anoyeûs come on clawetî qui n' a pont d' ovrèdje. (G.)

litt. Triste comme un cloutier qui n'a pas d'ouvrage.

 

ANWÈYE

 

(anguille)

57 Èsse come ine anwèye.

litt. Etre comme une anguille.

C. F.  Échapper comme une anguille.

 

AWOUREÛS

 

(heureux)

58 Awoureûs come on  roy, come on rwè, come ine rin.ne, pus heûreûs qu' on rwè.

litt.   Heureux comme un roi, comme une reine, plus heu­reux qu'un roi.

C. F. Etre heureux comme un roi. (Acad.)

 

APÉTIHANT

 

(appétissant)

59 Apétihant come dès tch'vès d'vins 'ne sope. (G.)

litt. Appétissant comme des cheveux dans une soupe.

 

APLATI

 

(applatir)

60 Aplati come ine wafe. (B.)

litt. Aplati comme une gaufre.

Au figuré, devenir petit par suite d'infortune.

 

APRINDE

 

(apprendre)

61 Aprinde pâr keûr comme on parokèt.    

litt. Apprendre par cœur comme un perroquet.

Apprendre machinalement, sans comprendre.

 

ARÈDJI

 

(enragé)

62  Èsse, fé come in-arèdji.

litt. Etre, faire comme un enragé.

Etre fougueux, violent, emporté; faire rage.

 

ARÈNI

 

(rouillé)

63 Arèni come on clå, come on bokèt d' fiêr.

litt. Rouillé comme un clou, comme un morceau de 1er.

Au propre, couvert de rouille.

Au figuré, avoir le cœur dur, sec; manquer de cœur.

 

AROGUER

 

(apostropher)

64 Aroguer come on tchin.

litt. Apostropher comme un chien.

Durement, brutalement, avec impertinence.

 

ARINDJÎ

 

(arranger)

65 Il arindje çoula come dès neûhes so on baston.

litt. Il arrange cela comme des noisettes sur un bâton.

Il arrange tout  à sa fantaisie,  mais  ce qu'il  désire est impossible.

(Charleroi) C' è-st-arindjî come dès gayes su in baston.

 

ARINDJÎ

 

(arranger)

66 Arindjî come des tch'vès d'vins 'ne sope.

litt. Arranger comme des cheveux dans une soupe.

Se dit d'une chose mal arrangée, en désordre.

(Rouchi) Cha èst aranjé come dés tch'veûs su d' la soupe.

(Mons) Arinjer come ène pougnîe d' sotîse.

(Charleroi) Ça va come ène pougnéye di tch'vias so ène soupe.

 

ARINDJÎ

 

(arranger)

67  Arindjî come in-èfant d' bone mohone.

litt. Arranger comme un enfant de bonne maison.

E. F. Traiter quelqu'un en enfant de bonne maison. (Acad.)

 

ARÈSSE

(repos)

68 I n' a nin pus d' arèsse qui l' êwe qui coûrt so l'molin.

litt. Il n'a pas plus de repos que l'eau qui coule sur le moulin.

Il n'a pas de cesse.

 

ARONDI

 

(arrondir)

69 S' arondi come on houyot. (G.)

litt. S'arrondir comme une boule de neige.

 

ACINSION

 

(Ascension)

70 C' èst come l' Acinsion,

Todi l' min.me pont.

litt. C'est comme l'Ascension, toujours (dans) le même point.

C. F. Cette chose est comme l'Ascension, elle n'avance ni ne recule.

Mobile pour le quantième et le mois, l'Ascension est immo­bile pour le jour de la semaine et par rapport à la fête de Pâques.

 

ASSOMER

 

(assommer)

71  Assomer come on boûf.

 litt. Assommer comme un bœuf.

1° Battre avec excès.

2° Tuer avec quelque chose de pesant.

 

ASSOTI

 

72   Èsse, fé come in-assoti.

litt. Etre, faire comme un fou.

C. F. Etre comme un énergumène, comme un endiablé.

 

ATOUWER

 

(tutoyer)

73  S' atouwer come dès haringurèsses; atouwer come on tchin.

litt. Se tutoyer comme des harengères ; tutoyer comme un chien.

(Lille) Il atuye s' mére come un p'tit kyin.

 

ATRAPER

 

(attraper)

74 Il atrape çoula come ine pouce è s' tchâsse.

litt. II attrape cela comme une puce dans son bas.

(Famenne) Come divins s' tchausse, on pice one pouce.

E. F. Trouver plus facilement qu'une puce.

 

AVALER

 

(avaler)

75 Avaler come on coucou.

litt. Avaler comme un coucou.

Etre insatiable.

 

AVALER

 

(avaler)

76 Avaler come ine preune. (B.)

litt. Avaler comme une prune.

Avec facilité.

 

AVÂRE

 

(avare)

77 Avâre come on tchin.

litt. Avare comme un chien.

 

AVÂRE

 

(avare)

78  Èsse come lès-avâres, deur à 1' clitche. (B.)

litt. Etre comme les avares, dur à la détente.

E. F. Etre dur à la détente.

 

AVÂRE

 

(avare)

79  Fé come l' avâre, dwèrmi so s' boûse. (B.)

litt. Faire comme l'avare, dormir sur sa bourse.

Sens équivoque, graveleux.

 

AVEÛLE

 

(aveugle)

80 Aveûle come ine lampe à veûle.

litt. Aveugle comme une lampe à vitre (lanterne).

Jeu de mots. Se dit en riant aux personnes qui ne voient point un objet placé devant elles.

 

AVEÛLE

 

(aveugle)

81 Aveûle come ine tièsse di djote. (C.)

litt. Aveugle comme une tête de chou.

 

AVINÉ

 

(frétillant)

82 (Mons) Aviné come ène mârcote.

litt. Frétillant comme une belette.

(Namur) Wèspiyante come one mârcote.

 

AVINTEÛRE

 

(aventure)

83 C' èst come l' avinteûre di sint Djulin.

litt. C'est comme l'aventure de saint Julien.

C'est une aventure étrange, bizarre, singulière. Saint Julien est le patron des voyageurs.

 

AWAÎTI

 

(guetter)

84 Awaitî come on tchèt après 'ne soris.

litt. Guetter comme un chat après une souris.

C. F. Il le guette comme le chat fait la souris. (Acad.)

 

BÅBE

 

(barbe)

85 Avu 'ne bâbe come on capucin, come on djwif, come on sapeûr.

litt. Avoir une barbe comme un capucin, comme un juif, comme un sapeur.

C. F. Avoir de la barbe comme un capucin, comme un sa­peur. Être très barbu.

(Namur) One baube come on sapeûr.

 

BÅBE

 

(barbe)

86  Avu 'ne båbe di bouk ou d' gade.

litt. Avoir une barbe de bouc ou de chèvre.

E. F. Barbe de bouc se dit de la barbe d'un homme lorsqu'il n'en a que sous le menton. (Acad.)

 

BABÈL

 

BABÈL

87 Èsse come à l' toûr di Babèl.

litt. Être comme à la tour de Babel.

 

BABLAME

 

(bavard)

88  Èsse bablame come ine feume. (A.)

litt. Être bavard comme une femme.

Se dit d'un homme qui cause trop, qui est trop vif en par­lant, qui se dispute à tout propos, qui se môle du ménage, etc.

 

BACUS'

 

(Bacchus)

89  (Lille) On dirot Bacus' su sin toniau.

litt. On dirait Bacchus sur son tonneau.

Se dit en voyant un homme petit et obèse, par comparaison avec le Bacchus flamand que l'on représente très gros et à cheval sur un tonneau. (Vermesse, Dict.)

 

90 Bê, bèle come ine andje, come li djoû, come l' amoûr, come lès-amoûrs.

litt. Beau, belle comme un ange, comme le jour, comme l'amour, comme les amours.

C. F. Belle comme un ange. (Acad.)

Beau, belle comme le jour. (Acad.)

Il est beau comme l'amour. (Acad.)

(Lille) Bièle come eune imâje.

E. F. C'est une belle image.

Se dit d'une femme qui est belle mais froide et sans physionomie.

 

(beau)

91 Il èst pus bê, èlle èst pus bèle qui l' amoûr.

litt. Il est plus beau, elle est  plus belle  que  l'amour. Compliment ironique à l'adresse de ceux qui ont perdu un œil, l'amour étant aveugle.

 

BIAU

(beau)

92 (Rouchi) Èle est bèle come un ognon, on n' peut pwint l' èrwétier sans brére.

litt. Elle est belle comme un oignon, on ne peut point la regarder sans pleurer.

Se dit d'une femme dont on vante la beauté.

 

(beau)

93 Ossi bê qui li gngno d' sint Cristofe.

litt. Aussi beau que le genou de saint Christophe.

 

(beau)

94 L' avu pus bèle qu' in-èfant d' bone mohone.

litt. L'avoir plus belle qu'un enfant de bonne maison.

Avoir la vie heureuse, agréable ; vivre sans souci.

(Mons) Avwa pus bèle qu' in-infant d' bone maîson.

(Lille) Avwar pus bèle qu' un-enfant d' bone mason.

 

Les commentaires sont fermés.