24/12/2012

Rimètadjes è walon / Comparaisons wallonnes (J. Defrecheux)

 

RÈCRÉSTER

(relever la crête)

934 Si rècrèster come on cok.     
litt. Relever la crête comme un coq.
Relever la tête, le ton ; reprendre courage.

 

RÉGLER

(régler)

935 Réglé come ine ôrlodje, come on papî d' musike.

litt. Réglé comme une horloge, comme un papier de musique.

C. F. Il est réglé comme une horloge. (Acad.)

(Lille) Réglé comme un papier de musique.

 

REUNARÉ

(rusé)

936 (Lille) Renaré come un fichau.
litt. Rusé comme une fouine.

Renaré suignifie rusé, fin comme un renard.

 

RÈSEÛ

(rasoir)

937 Èsse come on rèseû.

litt. Être comme un rasoir.

En bonne part, s'applique à une personne qui aime le travail et qui fait tout pour vivre honorablement.

En mauvaise part, se dit d'une personne très susceptible, de caractère peu sociable.

 

RÈSISTANT

 

(résistant)

938 Rèsistante come ine tchâsse. (C.)
litt. Résistante comme un bas.

Comparaison employée en terme de souverain mépris, à l'égard des jeunes filles qui ne savent pas se faire respecter.

C. F. Elle résiste comme un gant.

 

RÉSONER

 

(résonner)

939 (Rouchi) Résonner come l' réchaud d' la Nativité.

litt. Raisonner comme le réchaud de la Nativité.

Raisonner en sot, en âne.

Allusion au bœuf et à l'âne qui, de leur haleine, réchauffèrent l'enfant Jésus, dans sa crèche.

 

RÈSPONDE

 

(répondre)

940 Rèsponde come on tchin. (A.)
litt. Répondre comme un chien.
Répondre grossièrement, brutalement.

 

RÈSSÈRER

RÈTRAUCLER

(renfermer)

941 Rèssèrer, rètraucler come divins l'prîhon.

litt. Renfermer comme dans une prison.

Come on prîsonîr, comme un prisonnier.

Come divins on covint, comme dans un couvent.

Come divins l'  èclôse, comme dans un cloître.

Come dès coks divins l' trèye.

litt. Comme des coqs dans un treillage.

Come dès pakèts d' lombârd.

litt. Comme les paquets qui sont au lombard.

(Charleroi) Rèssèré come in spirou dins l' gayole.

 

REÛD

(raide)

940 Reûd come on mwèrt.

litt. Raide comme un mort.

Come ine bèye, comme une quille.

Come on pâ, comme un pieu.

Come on pikèt, comme un piquet.

Come on pikerê (G.), comme une pique.

Come ine sitètche, ine pîce à houbion.

litt. Comme une perche à houblon.

Come s' il aveût avalé 'ne cane.

litt. Comme s'il avait avalé une canne.

Come s' il aveut 'ne pîce è cou.

litt. Comme s'il avait une perche dans le cul.

Come ine baguète di fisik. (G.)

litt. Comme une baguette de fusil.

Come ine plantche, comme une planche.

Come on pompon, comme un pompon.

Come è l' amidon, comme (un linge mis) dans l'amidon.

Come Doguin (C.), comme Doguin.

Être sans souplesse.  — Rester immobile.     Avoir  une attitude raide, orgueilleuse.

(Mons) Passer rwad come ène broke.

 (Lille) I s' tyint raîde come un pikèt.

(Rouchi) Ale èst si réde qu' on dirot qu' ale a avalé ène épée.

Voyez le mot Aler.

 

RITCHE

(riche)

943 Ritche come on milôrd.
litt. Riche comme un lord.
Come on djwif, comme un juif.

Come on vî Crusus', comme un vieux Crésus.

C. F. Être riche comme un juif. (Acad.)

Etre riche comme Crésus. (Acad.)

Etre riche comme un Crésus. (Acad.)

 

RITCHE

(riche)

944 Fé come lès ritches, dîner à l' vesprèye.
litt. Faire comme les riches, dîner à la soirée.

Le peuple dîne à midi.

 

RICRINDE

 

(redouter)

945 Ricrindou come li diâle. (B.)

litt. Redouté comme le diable.

Se dit d'un mauvais sujet.

 

RIÇÛRE

(recevoir)

946 Riçûre, èsse riçû come on bon Diu.

litt. Être reçu comme un bon Dieu.

Come dès frés, comme des frères.

Come à l' fièsse, comme à la fête (paroissiale).

Être reçu à bras ouverts, être bien accueilli.

Trouver bonne chère, bons soins.

 

RIÇÛRE

(recevoir)

947 Riçûre, èsse riçû come on tchin d'vins on djeû d' bèyes, come on tchin è l' hale, come li fis dè 1' bèguène.

litt. Recevoir, être reçu comme un chien dans un jeu de quilles, comme un chien dans la halle (aux viandes), comme le fils de la religieuse.

C. F. Il vient là comme un chien dans un jeu de quilles.

Recevoir quelqu'un comme un chien dans un jeu de quilles.

Var. Èsse vinou come on tchin d'vins on djeû d' bèyes, come on stron d'vins on pwèce. (vestibule)

(Mons) Éte reuçu come in kién dins in djeu d' guîes.

(Lille) Reuchu come dès kyins dans un djus d' quîes.

(Mons) Éte reuçu come in lavement à l' iau frwade.

 

RIDER

 

(glisser)

948 Ridant come ine glèce. (C.)
litt. Glissant comme une glace.

Se dit d'un sol très glissant.

 

RIGLATI

RILÛRE

 

(resplendire, reluire)

949 Riglati, rilûre come di l' ôr.
litt. Resplendir, reluire comme de l'or.
Come dè diamant, comme du diamant.
Come on keûve, comme un cuivre.

Come on clâ d' keûve, comme un clou de cuivre.

Come ine cloke di keûve, comme un mortier de cuivre.

Come on cokemâr di keûve.

litt. Comme un coquemâr de cuivre.

Come di l' ârdjint (B.), comme de l'argent.

Come on plat di stin (B.).comme un plat d'étain.

Come des pièles, comme des perles.

Come on mureû, comme un miroir.

Come on mureû â solo (G.), comme un miroir au soleil.

Come on solo, comme un soleil.

Come li bêté, comme la lune.

Come on sacrumint, comme un ostensoir.

Come on feû, comme un feu.

Come sint R'mèy, comme St Remi.

Var. Rilûre come li cou d' sint R'mèy qui lès vèyès feumes rihurît tot lès djoûs avou on vî pîd d' tchâsse.

(Rouchi) S' piau tèrlwît come dès-ieûs d' cat.

 

RILÛRE

(reluire)

950 Rilûre come ine lampe â solo.                          

litt. Reluire comme une lampe au soleil.

Rilûre come ine lamponète di cûr. (C.)

litt. Reluire comme une petite lampe en cuir.

Rilûre come on stron d'vins 'ne lampe, divins l' lamponète.

litt. Reluire comme un étron dans une lampe,  dans une petite lampe.

Ces comparaisons s'emploient en parlant d'une chose, d'un lieu très obscur.

Var. Riglati come on stron d'vins 'ne lamponète di cûr.  

(Verviers) I r'lût come on stron d'vins one lampe du cûr.

(Rouchi) Ça lwît come un-étron dans-une lantèrne.

(Namur) I r'lût come on stron d' diâle dins one lantiène di bwès.

 

RIC'NOHANT

(reconnaissant)

951 Ric'nohant come on caniche. (C.)

litt. Reconnaissant comme un caniche.

 

RILOUKÎ

(regarder)

952 Èsse riloukî come on voleûr.
litt. Être regardé comme un voleur.
Être l'objet de regards déliants, méprisants.

 

RILOUKÎ

(regarder)

953 Èsse riloukî come on tchin, come on zérô.
litt. Être regardé comme un chien, comme un zéro.

Se dit d'une personne qui ne jouit d'aucune considération. E. F. C'est un zéro en chiffre. (Acad.)

 

RILOUKÎ

(regarder)

954 Èsse riloukî come ine bièsse curieûse.
litt. Être regardé comme une bête curieuse.

Être l'objet d'une curiosité indiscrète.

 

RILOUKÎ

(regarder)

955 I m' a r'loukî come in-ènocint.
litt. Il m'a regardé comme un imbécile (regarde).

Il est resté tout interdit, bouche close, il n'a su que répondre ; il a paru ne pas comprendre ce que je lui disais.

 

RILOUKÎ

(regarder)

956 Si r'loukî come deûs tchin d' porçulin.nne, come deûs posteûres.

litt. Se regarder comme deux chiens de porcelaine, comme deux statues.

C. F. Ils se regardent comme des chiens de faïence. (Àcad.)

 

RIMÉDE

 

(remède)

957 On r'méde comme po on tch'vâ.
litt. Un remède comme pour un cheval.

G. F. Une médecine de cheval, comme pour un cheval. (Acad.)

 

RIMOUWANT

(reumant)

958 Rimouwant come on spitrê.

litt. Remuant comme un saumoneau.

 

RIMOWER

(remuer)

959  I n' si r'mowe nin pus qu' on bokèt d' bwès, qu' on pâ planté, qu' on pâ d' postê.

litt. Il ne se remue pas plus qu'un morceau de bois, qu'un pieu planté, qu'un montant.

C. F. Il ne bouge pas plus qu'une souche, qu'une bûche.

 

RIMOUWER

(remuer)

960 Rimouwant come on lumeçon d'vins dè l' farène.

litt. Remuant comme un limaçon dans de la farine.

(Namur) Rimuwant come on lumeçon dins do l' farène.

 

RIN

 

(rien)

961 Come rin.
litt. Comme rien.

S'emploie dans une foule de comparaisons et signifie sans difficulté, sans peine, sans égards, etc.

 

RINÈTÎ

 

(nettoyer)

962 Rinètî come on clâ d' keûve. (G.)

litt. Nettoyé comme un clou de cuivre.

Au propre, se dit pour marquer un parfait nettoyage. Au figuré, pour désigner un joueur en déveine, qui a perdu tout son avoir.

 

RIPAHOU

 

(rassasier)

963 Ripahou come on mône.
litt. Rassasié comme un moine.

Être complètement repu.

 

RÎRE

 

(rire)

964 Rîre come on bossou, come in-èfant, come on sot.

litt. Rire comme un bossu, comme un enfant, comme un fou.

C. F. Rire comme un bossu. (Acad.)

Badiner comme un enfant. (Acad.)

Rire comme un fou. (Acad.)

(Lille) Rîre come un bochu.

Var. Haheler come on sot, come ine sote.

 

RÎRE

(rire)

965 Come po rîre.

litt. Comme pour rire.

Se dit d'une chose, d'un ordre que l'on exécute mal comme par plaisanterie, ou d'une mauvaise action que l'on commet sans remords, ni regrets, comme en jouant.

 

RISER.

 

(raser)

966 Riser lès hâyes come lès macrales. (B.)
litt. Raser les haies comme les sorcières.

S'applique à une personne qui cherche à se dérober, à se soustraire à la vue des autres.

 

RITOURNER.

 

(retourner)

967 Ritoûrner come ine boûkète, come on want.

litt. Retourner comme une crêpe, comme un gant.

Faire un mauvais parti à quelqu'un.

 

RIVENI

 

(revenir)

968 Fé riveni 'ne saquî come in-oûhê so l' crosse.
litt.  Faire revenir quelqu'un comme un oiseau sur la crosse.
Ramener à soi une personne. Faire en sorte que toute sa

volonté sera conforme à la nôtre, sans qu'elle s'en aperçoive, ni qu'elle s'en doute. — Allusion à un jeu d'enfant.

 

RIWÈTI

 

(ratatiner)

969 Riwèti comme ine catche, come ine souwèye prenne. (C.)

litt. Ratatiné comme une poire tapée, comme une prune séchée.

C. F. Ridé comme un parchemin. Séché comme un vieux pruneau.

 

ROBÈTE

 

(lapin(e))

970 Fé come lès robètes.
litt. Faire comme les lapines.

Se dit d'une femme qui a beaucoup d'enfants.

E. F. C'est une lapine, une vraie lapine. (Acad.)

 

ROBÈTE

 

(lapin(e))

971 Fé come les robètes, rimagnî sès djônes. (B.)
litt. Faire comme les lapines, manger ses petits.

Se dit d'une personne qui perd au jeu les gains qu'elle y avait faits précédemment.

 

ROBÈTE

(lapin)

972 Fé come lès robètes di crôye.
litt. Faire comme les lapins en craie.

Approuver tout et le faire toujours sans élever la moindre critique.

Ces lapins ont la tête mobile, à la moindre secousse elle s'agite de haut en bas et de la sorte ils semblent toujours dire oui.

 

RODJE

 

(rouge)

973 Rodje come ine crèssaute.
litt. Rouge comme une marguerite rouge.
Come ine cèlîhe, comme une cerise.
Come ine griyin.ne, comme une griotte.
Come ine pètchale, comme une baie d'aubépine.
Come ine cougnoûle, comme une cornouille.
Come ine pétràte, comme une betterave.
Come ine piyaune, comme une pivoine.

Come ine pome di calvène, comme une calville.

Come ine tomate, comme une tomate.

Come on cok, comme un coq.

Come li crèsse d' on cok, comme la crête d'un coq.

Come ine grèvesse, comme une écrevisse.

Come dè vin, comme du vin.

Come on feû, comme un feu.

Come li solo, comme le soleil.

Come ine écarlate, comme l'écarlate.

Come dè song', comme du sang.

Come dè l' tûle, comme de la sanguine.

Come ine fréve, comme une fraise.

Ossi rodje qu' on sint Lorint.

Aussi rouge que saint Laurent, lequel fut rôti sur le gril, ou qu'un religieux de l'ancienne abbaye de Saint-Laurent, à Liège.

C. F. Etre  rouge comme  une écrevisse, comme écarlate, comme del'écarlate, comme un coq, comme du feu, (Acad.)

(Lille) Rouje come un rosa.

(Tournai) Rouje come ène cornîye.

(Charleroi) Roudje come dès coks.

(Id.) Roudje come ène grintche. (comme une espèce de cerise rouge)

 

RODJE

(rouge)

974 (Lille) Il èst rouje come du sang d' naviau.   
litt. Il est rouge comme du sang de navet.

Ironique. — Il est très pâle.

 

RÔLER

(rouler)

975 Rôler comme li tonîre.
litt. Rouler comme le tonnerre.

C. F. Gronder comme le tonnerre.

 

RÔLER

(rouler)

976 Rôler come des djèyes so on platê. (C.)
litt. Rouler comme des noix sur un plateau.
S'applique aux orateurs et en bonne part seulement.

Ex. Sès paroles vinît tote seûle, çoula rôléve come dès djèyes so on platê.

 

RÔLER

(rouler)

977 Rôler come on mây. (C.)
litt. Rouler comme une bille.

 

KOLIÉ.

 

(rayé)

978 Èsse come so on rôlié cossin.
litt. Être comme sur un coussin rayé.

Être constamment à la disposition d'autrui; ne se dit que par ironie.

 

ROND.

 

(rond)

979 Rond come ine assiète.

litt. Rond comme une assiette.

Come ine bale, comme une balle.

Come on trau d' bale, comme le trou fait par une balle.

Come li bole dè monde, comme le globe terrestre.

Come on canon, comme un canon.

Come in-oû, comme un œuf.

Come ine pèce di cink francs.

litt. Comme une pièce de cinq francs.

Come on tabeûr, comme un tambour.

Se dit d'une chose parfaitement ronde, d'un cercle parfait.

 

ROND

(rond)

980 Rond come ine bèye.
litt. Rond comme une quille.
Come ine bole, comme une boule.

Come on bolèt âs bèyes, comme un boulet aux quilles.

Come ine toûr, comme une tour.

Être gros et replet. Avoir le ventre rond. Avoir trop bu et mangé.

C. F. Être rond comme une boule. (Acad.)

 

ROND

(rond)

981 Rond come on posson.

litt. Rond comme un pot.

C' èst djusse

Comme ine djusse

Et rond

Come on posson.

Se dit plaisamment en forme de conclusion ou pour affirmer l'exactitude d'un compte, d'un fait, etc.

 

ROND

(rond)

982 Rond.— Par ironie.

1 Rond èt cwâré come ine flûte.

litt. Rond et carré comme une flûte.

(Rouchi) Ch' èst jusse, câré come eune flûte.

2 Rond come on fisik.

litt. Rond comme un fusil.

Voyez le conte de J.-J.  Dehin, intitulé  Li Sièrmon d' on curé d' viyèdje.

 

ROND

(rond)

Rond come ine criskène. (G.)

litt. Rond comme une bille mal arrondie.

 

RONFLER

(ronfler)

983 Ronfler come ine basse, come on soflèt d' fwèdje.

litt. Ronfler comme une basse, comme un soufflet de forge. Ronfler très fort, d'une manière très bruyante.

 

ROSSAI

 

(roux)

984 Ossi rossê qu' Djudas, rossê come on bok.
litt. Aussi roux que Judas, roux comme un bouc.
(Mons) Rous comme pichate.

 

ROSTI

 

(rôtir)

985 Rosti come dès crètons d' lârd. (C.)
litt. Rôti comme des cretons de lard.

 

ROTER

 

(marcher)

986 Roter come in-empèreûr, come ine rin.ne.

litt. Marcher comme un empereur, comme une reine.

Avoir la démarche fière.

 

ROTER

(marcher)

987 Roter come ine siposèye.
litt. Marcher comme une épousée.

Marcher lentement avec un air de réserve et quelquefois d'affectation.

C. F. Marcher comme une épousée. (Acad.)

(Lille) Marchant come un baldakin.

 

ROTER

(marcher)

988 Roter come à l' porcèssion.                                       

litt. Marcher comme à la procession.

S'avancer processionnellement, lentement, en bon ordre.

 

ROTER

(marcher)

989 Roter come on maîsse di danse.

litt. Marcher comme un maître de danse.
Marcher la pointe du pied en dehors.

 

ROTER

(marcher)

990 Roter come ine Sinte-Nitouche (A.), come ine bèguène.

litt. Marcher comme une Sainte-Nitouche, comme une bé­guine.

Se dit d'une jeune fille qui marche doucement, la tête penchée et sans la détourner.

 

ROTER

(marcher)

991 Roter come on jendârme. (A.)
litt. Marcher comme un gendarme.

Marcher en agitant les bras, en frappant des pieds et en rele­vant la tête.

 

ROTER

(marcher)

992 Roter come on pourcê qu' è-st-à nôye. (B.)
litt. Marcher comme un porc qui est à la nage.

Se dit par ironie de ceux qui marchent en levant trop la tête, et, partant, le menton.

 

ROTER

(marcher)

993 Roter come in-ome sô.

litt. Marcher comme un homme ivre.

C. F. Chanceler comme un homme ivre. (Acad.)

 

ROTER

(marcher)

994 Roter come on houlé piston.
litt. Marcher comme un piston boiteux.
Marcher en boitant.

 

ROTER

(marcher)

995 Roter come li Savetî-qui-rène.

litt. Marcher comme le Savetier-qui-court (le Juif-Errant).

E. F. C'est le Juif-Errant, se dit   d'un homme qui  change souvent de demeure, qui voyage sans cesse. (Acad.)

Var. Roter pés qui 1' Savetî-qui-rène.

Il èst come li Rènant-Savetî.       

Troter come li Savetî-qui-rène.

 

ROTER

(marcher)

996 Roter come ine âwe, come ine cane.

litt. Marcher comme une oie, comme une cane.

Se balancer en marchant, marcher très mal.

C. F. Marcher comme une cane. (Acad.)

 

ROTER

(marcher)

997 Roter come on lumeçon, comme ine poye.

litt. Marcher comme un limaçon, comme une poule.

Marcher très lentement, à pas comptés.

P. F. Autant chemine ung homme en ung jour comme une limace en cent ans. (Proverbe du XV* siècle.)

 

ROTER

(marcher)

998 Roter è cwèsse

Come on tchin qui r'vint d' à l' fièsse.

litt. Marcher de biais, comme un chien qui revient de la fête. Marcher en titubant. Être pris de boisson.

 

ROTER

(marcher)

999 Roter come li tch'vâ Rok.

litt. Marcher comme le cheval Roc.

Marcher à l'étourdie, sans regarder devant soi.

Marcher la tête fortement relevée ou tète baissée.

 

ROTER

(marcher)

1000 Roter come lès leûps, come lès tchèts, come on spér.

litt. Marcher comme les loups, comme les chats, comme un spectre. Marcher à pas de loup, avec précaution et sans faire de bruit.

 

ROTER

(marcher)

1001 Roter come lès grèvèsses.
litt. Marcher comme les écrevisses.

G. F. Aller à reculons comme les ëcrevisses. (Acad.)

Aller comme les écrevisses.

(Lille) I marche come les ékèrviches, in r'culant.

 

ROÛVÎ

 

(oublier)

1002 Dji l'a roûvi come li mwèrt, come mi mwèrt.

litt. Je l'ai oublié comme la mort, comme ma mort. Je l'ai oublié complètement, perdu totalement de vue.

 

ROÛVÎ

 

(oublier)

1003 Roûvî come sacwants bons vis sints. (G.)
litt. Oublié comme plusieurs bons vieux saints.

 

ROWE

 

(roue)

1004 C' èst come ine  cinkin.me rowe à on tchâr..

litt. C'est comme une cinquième roue à un char.

E. F. C'est une cinquième roue à un carrosse. (Acad.)

 

RUDE

 

(rude)

1005 Rude comme ine râpe. (G.)
litt. Rude comme une râpe.

 

SÂJE

 

(sage)

1006 (Charleroi) Sâje come ène imâje.

G. F. Sage comme une image.

 

SINT

 

(saint)

1007 Èsse come on sint è s' potale.

litt. Être comme un saint dans sa niche.

Être dans une situation très commode, très agréable.

 

SINT

 (saint)

1008 (Lille) In chaî èt in-n-ochs, come sint-Amadou.

litt. En chair et en os, comme saint Amadou.

E. F. C'est lui-même en chair et en os. (Acad.)

(Rouchi) En chaîr èt en-os', come sint-Amadou.

 

SINT

(saint)

1009 I ravise sint-Amand, il a l' coûr so l' min.
litt. Il ressemble à saint Amand, il a le cœur sur la main.
C'est un cœur d'or. — Saint Amand est parfois représenté

ayant un cœur dans la main.

 

SINT

(saint)

1010 Èsse come sint Antône è  s' pourcê,  come sint Rok èt s' tchin.

litt. Être comme saint Antoine et son cochon, comme saint Roch et son chien.

Se dit de deux personnes qu'on voit toujours ensemble.

E. F. C'est saint Roch et son chien. (Acad.)

(Lille) Toudi insan.ne come sint Rok èt sin kyin.

(Rouchi) Ch' èst sint Antwane èt s' pourchau.

 

SINT

(saint)

1011 (Rouchi) Éte come sint Druon, au camp èt à l' vile.

litt. Être comme saint Druon, au camp et à la ville.

Cette comparaison s'emploie pour dire qu'on ne saurait faire comme saint Druon, qu'on ne peut faire à la fois deux choses inconciliables. Il est dit, dans la vie de ce saint, qu'il se trou­vait en plusieurs endroits à la fois. (Hëcart. Dictionn.)

 

SINT

(saint)

1012 Èsse come sint Lambièt.
litt. Etre comme saint Lambert.

Être gros, gras, joufflu, bien portant, avoir le teint frais et vermeil. — Allusion au buste de saint Lambert, conservé dans l'église cathédrale de Liège.

 

SINT

(saint)

1013 Fé come sinte Monike, mète di l' êwe è s' boke.

litt. Faire comme sainte Monique, mettre de l'eau dans sa bouche. Il faut prendre patience, se taire.

 

SINT

(saint)

1014 Èsse come sint Toumas.
litt. Être comme saint Thomas.
Incrédule comme saint Thomas.
(Rouchi) Il est come sint Teumas.

 

SALÉ

 

(salé)

1015 Salé come ine crantche, come on haring, come ine pike, come ine pike.

litt. Salé comme un chancre, comme un hareng, comme une pique, comme un hareng salé ou de la saumure.

G. F. Salé comme mer.

Dans son commentaire sur Li mâye neûr da Colas, de Ch. Hannay, M. Delbœuf dit à propos de salé comme ine pike : « Locution populaire. On dit aussi : salé à pike, Je ne sache pas que le mot pike soit employé en dehors de cette locution. Peut-être jeu de mots : salé comme une pique, c'est-à-dire de manière à piquer. M. Albin Body me fait remar­quer que l'expression salé come ine pike ou come pike, pourrait bien venir du hollandais peek qui signifie hareng salé; s'il en est ainsi, comme c'est probable, il faut écrire pike. »

(Namur) Salé come péke.

(Mons) Salé come pêtre.

Pêtre, péke, pét'. Ce mot ne se dit que dans cette phrase : salé come pêtre. On suppose que pêtre est une abréviation de salpêtre que les montois disent salpéke. (Sigart. Gloss. montois.)

 

 

SAME

(écume)

1016 Avu l' same à l' boke come on mayê, on vèrâ.

litt. Avoir l'écume à la bouche comme un verrat.

C. F. Il écume comme un verrat. (Acad.)

 

SAQUÎ

(ine saquî: quelqu'un)                                               

1017 Come ine saquî.

litt. Comme quelqu'un.

C. F. Comme votre serviteur.

Ex. Dès djins come ine saquî, des gens comme nous, tels que nous.

 

SAUTELER

 

(bondir)

1018 (Charleroi) Sauteler come ène bale di gome.

litt. Bondir comme une balle de gomme.

 

SÂVADJE

(sauvage)

1019 Fé come on sâvadje divins dè sankis'.

litt. Faire comme un sauvage (qui s'enfonce) dans de la vase.

S'agiter, se débattre beaucoup.

 

SAVANT

 

(savant)

1020 Savant come in-avocat.
litt. Savant comme un avocat.

Se dit, par exagération, en parlant d'enfànts, d'écoliers.

 

SAVANT

 

(savant)

1021 Savant come on lîve. (G.)

C. F. Savant comme un livre.

Le wallon ajoute parfois : èt sins lîve, sans doute par oppo­sition au doctus cum libro.

 

SÂVER

 

(sauver)

1022 Si sâver come on voleûr, come on moûdreû, come on pètâ.

litt. Se sauver comme  un voleur, comme  un assassin, comme un pèteur.

S'enfuir honteusement.

Si sâver come on tchin, quowe è cou.

 litt. Se sauver comme un chien, en serrant la queue.

Si sâver come on chin batou, come on cok batou.

 litt. Se sauver comme un chien battu, comme un coq vaincu.

Si sâver quowe è cou come on tchin batou.

Se sauver piteusement et tout désappointé.

 

SAVU

 

(savoir)

1023 Savu 'ne saqwè come sès pâtêrs.

G. F. Savoir une chose comme son pater. (Acad.)

La savoir très bien par cœur.

(Lille) J' déblouke tout cha comme min pâtêr.

 

SAVU

 

(savoir)

1024. I 'nnè vout savu ottant qu' Wâtî d' Atin.

litt. Il en veut savoir autant que Wathieu d'Athin.

Les mineurs, surtout ceux de Montegnée et d'Ans, disent d'un homme qui prétend tout savoir, et connaître le sous-sol mieux que les autres : I 'nnè  vout savu ottant qu' Wâtî d'Atin. On sait que Wathieu d'Athin, le conspirateur, était un riche propriétaire de houillères, qu'il exploitait lui-même, et avait la réputation d'être un excellent ingénieur, ou plutôt, comme on disait à cette époque, un excellent géomètre.

(S. Bormans. Vocab. des bouilleurs Liégeois.)

 

SAVU

 

(savoir)

1025 Come dji n' sé d' qwè.

litt. Comme je ne sais quoi.

D'un emploi très fréquent, lorsque les termes de compa­raisons manquent, ou qu'ils font momentanément défaut.

 

SÈTCH

 

(sec)

1026 Sètch come dè bwès, dè lègne.
litt. Sec comme du bois.

Come on bwès d' fahène, comme du bois de fagot.
Come on borê d' bwès, comme un cotret.
Come dè cayèt d' bwès, comme des morceaux de bois.
Come ine brocale, comme une allumette soufrée.
Come dè boleû, comme de l'amadou.
Come dès crèsses, comme des copeaux.
Come dè foûr, comme du foin.
Come ine pê d' an.wèye, comme une peau d'anguille.
Come dè poûre, comme de la poudre.
Come on fistou, comme fétu (de paille).
Come on pindou, comme un pendu.                 

Très sec, très desséché, très maigre.

C. F. Sec comme une allumette.

Sec comme brésil, comme du brésil. (Acad.)

Sec comme un cotret. (Acad.)

Sec comme un pendu ou comme un pendu d'été. (Acad.)

(Mons) Sèc come bèrzi.

(Lille) Sèc come un balot.

(Rouchi) Sec come bèrzi, come un morciau d' bos, come eune aluméte.

 

SÈTCH

 

(sac)

1027 Èsse come divins on sètch.

litt. Être comme dans un sac.

C. F. On est dans cet habit comme dans un sac. (Acad.)

Se dit d'un habit mal fait, mal taillé et trop large.

(Douai) Bâti come eune saquîe.

 

SÈTCHÎ

 

(tirer)

1028 Sètchî come à l' tâkène.

litt. Tirer comme à la poulie.

Tirer de toutes ses forces.

 

SÉRIEÛS

 

(sérieux)

1029 Sérieûs come on procès-verbal. (B.)
litt. Sérieux comme un procès-verbal.

Se dit d'une chose vraie et sérieuse.

 

SÉRIEÛS

 

(sérieux)

1030  Sérieûs come ine poye qui pihe.

litt. Sérieux comme une poule qui pisse.

Se dit d'une personne qui affecte d'être très grave.

C. F. Sérieux comme un âne qu'on étrille. (Acad.)

Rebiffé comme la poule à Grosjean.

 

SEÛ

 

1031 (Rouchi) Tout seû

Come on leûp.

litt. Tout seul comme un loup.

Se dit d'une personne qu'on fuit, qu'on délaisse.

 

SEÜR

 

(aigre)

1032 Seûr come dè l' surale.
litt. Aigre comme de l'oseille.

Come ine vète sope, comme une soupe verte.

Come ine vète pome, comme une pomme verte.

Come ine vète grusale (C.), comme une groseille verte.

Come ine vèsse di tchin, comme une vesse de chien.

Come ine vèsse di leûp (A.), comme une vesse de loup.

Come dè vinaîgue, comme du vinaigre.

(Mons) Sur come vèsse dè trouye.

 

SCOLÎ

 

(écolier)

1033  Fé come lès scolîs, prinde lès pus longuès vôyes.

litt. Faire comme les écoliers, prendre les chemins les plus longs.

 

SCRÎRE

 

(écrire)

1034 Scrîre come in-avocat.

litt. Écrire comme un avocat.

Avoir un beau style. — Avoir une écriture illisible.

 

SCRÎRE

 

(écrire)

1035 Scrîre come on tchèt.

litt. Écrire comme un chat. — Griffonner.

 

SCRÎRE

 

(écrire)

1036 Scrîre come on pourcê.
litt. Écrire comme un pourceau.
Écrire des obscénités.

 

SIMPE

 

(simple)

1037 Simpe come bondjoû.
C. F. Simple comme bonjour.
(Lille) Simple comme bonjour.

 

SINS.

 

(sens)

1038 N' avu nin pus d' sins qu' on malton, qu' in-èfant d' sî meûs.

litt. N'avoir pas plus de bon sens qu'un frelon, qu'un entant de six mois.

Manquer de bon sens, être très étourdi.

C. F. Etre étourdi comme un hanneton. (Acad.)

 

SPÂDE

 

(éparpiller)

1039 Spâde l' ârdjint come di l' ansène.
litt. Eparpiller l'argent comme du fumier.

Le dépenser à tort et à travers.

 

SPÈS

 

(épais)

1040 Spès come on mwèrtî, come dè l' sirôpe.
litt. Épais comme un mortier, comme du sirop.

Se dit d'un potage trop épais, d'un liquide sirupeux.

E. F. Cette soupe est du mortier. (Acad.)

 

SPÈS

 

(épais)

1041 Spès come deûs deûts, come on bwèrd di crameû.

litt. Épais comme deux doigts, comme le bord d'une terrine.

Se dit d'une chose épaisse, très épaisse.

 

SPÈS

 

(épais)

1042 Spès come dè cûr.

litt. Épais comme du cuir.

Se dit surtout d'une étoffe, d'un morceau de drap très épais.

 

SPÈS

 

(épais)

1043 Spès come ine lame di coûtê.

litt. Épais comme une lame de couteau.

Antiphrase. — Très mince.

 

SPÈS

 

(épais)

1044 Spès come dè l' hite è l' corante êwe.
litt. Épais comme de la foirine dans l'eau courante.
Très liquide.

 

SPATER  SPRÂTCHÎ

 

(écraser)

1045 Spater, sprâtchî come dès figues.
litt. Écraser comme des figues.

Come on viér, comme un ver.

Come ine halène, comme une chenille.

Come on piou inte deûs-ongues.

litt. Comme un pou entre deux ongles.

C. F. Écraser comme un ver. (Acad.)

Voyez le mot raspater.

 

SPÈNE

 

(épine)

1046 Èsse come so dès spènes.
litt. Être comme sur des épines.

E. F. Être sur les épines, sur des épines. (Acad.)

Etre dans de grandes inquiétudes, dans de grandes impa­tiences.

 

SPÉR

 

(spectre)

1047 Fé come li spér avou l' rènâ, è l' rimète wice qu' on l' a pris.

litt. Faire comme le spectre avec la borne, la remettre où on l'a prise.

Voyez le conte de Nicolas Defrecheux, intitulé : Fé come li spér.

(Légende du pays de Liège.)

 

SPITER

 

(sauter)

1048 Spiter come on pokon. (A. et B.)
litt. Sauter comme un puceron.

Se sauver, s'esquiver prestement.   Être très vif, très remuant.

 

SPITER

(éclabousser)

1049 Spitant come on frèhis'. (G.)
litt. Éclaboussant comme une mare d'eau.

Se dit d'un jeune homme très amoureux, très prompt à s'en­flammer à la vue d'une belle.

 

SIRÔPE

 

(sirop)

1050 Dè l' sirôpe come dè daguèt.
litt. Du sirop comme du goudron.
C'est-à-dire très épais et d'un goût très Tort.

 

 

Les commentaires sont fermés.